Background

Ne jamais oublier, 
ne jamais renoncer.

En savoir plus

10 années sans jamais renoncer.

Le 4 août 2006, à Muttur au Sri Lanka, 17 salariés d’Action contre la Faim ont été assassinés dans l’enceinte des bureaux d’ACF.
10 ans plus tard, Action contre la Faim n’oublie pas ce crime resté impuni.

Screenshot

10 ans de vies

10 ans plus tard, plusieurs membres d’Action contre la Faim témoignent et rappellent que si les humanitaires sont ciblés, ce sont les populations déjà affectées qui subissent les conséquences en ne pouvant recevoir une aide humanitaire attendue et vitale.

Découvrez leurs témoignages ci-dessous :


Pic
« Mes souvenirs les plus forts sont ceux des gens avec qui j’ai travaillé »
Eric Besse

Eric Besse travaille a rejoint Action contre la Faim en 2012. Ses souvenirs d’humanitaire les plus forts sont ceux des gens qu’il a côtoyés. Des collaborateurs nationaux, impliqués malgré leurs propres difficultés, tout comme l’étaient les dix-sept employés de Muttur.

Pic
« Même si c’est un métier dur, il y a des grands moments de fierté »
Charlotte Schneider

Charlotte Schneider est coordinatrice des réponses d’urgences. Avec son équipe, elle intervient au plus fort des crises pour apporter une aide vitale et urgente aux populations vulnérables. Le drame de Muttur, un mois avant son arrivée à Action contre la Faim, a renforcé son engagement.

Pic
« Notre naissance est une loterie »
Caroline Antoine


Caroline Antoine est référente santé à Action contre la Faim. République démocratique du Congo, Tchad, elle a passé plusieurs années sur le terrain et se rappelle de sa situation en 2006 à l’occasion de la commémoration du drame de Muttur.

Pic
« Les interventions d’urgence m’ont permis de me sentir la plus utile »
Marie Sardier

Marie Sardier a rejoint Action contre la Faim il y a dix ans, peu après le drame de Muttur, et travaille désormais au siège comme référente sécurité alimentaire depuis quatre ans. Elle revient sur son expérience d’humanitaire qui lui a appris beaucoup sur elle-même.

Soutenez notre demande

Il est nécessaire de renforcer la protection du personnel humanitaire et de lutter contre l’impunité qui entoure ces crimes. Car en ciblant les humanitaires, c’est l’accès et le secours apporté aux populations qui sont menacés.


Partagez notre demande :
Sur Facebook Sur Twitter
Screenshot

10 ans après le drame de Muttur :
ne jamais oublier, ne jamais renoncer.

© Copyright Action contre la Faim 2016