17 humanitaires assassinés

Le matin du 4 août 2006 à Muttur, au Sri Lanka, 17 salariés de notre ONG ont été tués. Collaborateurs d’Action contre la Faim, ils menaient au Sri Lanka une mission de solidarité pour venir en aide aux populations vulnérables atteintes par le tsunami de 2004. Dans nos bureaux, clairement identifiés comme des travailleurs humanitaires grâce à leur tee-shirt ACF, ils ont été mis à genoux et fusillés. Si l’action humanitaire a été visée ce jour-là, ce sont 17 personnes, 17 hommes et femmes qui ont perdu la vie. 17 personnes prises pour cible parce qu’elles apportaient une aide essentielle à des populations piégées dans un conflit destructeur.

  • Avatar
    M. Narmathan
    Assassiné à Muttur
  • Avatar
    I. Muralitharan
    Assassiné à Muttur
  • Avatar
    R. Arulrajah
    Assassiné à Muttur
  • Avatar
    T. Pratheeban
    Assassiné à Muttur
  • Avatar
    A. Jaseelan
    Assassiné à Muttur
  • Avatar
    G. Kavitha
    Assassinée à Muttur
  • Avatar
    K. Kovarthani
    Assassinée à Muttur
  • Avatar
    V. Kokilavathani
    Assassinée à Muttur
  • Avatar
    S. Romila
    Assassinée à Muttur
  • Avatar
    M. Ketheswaran
    Assassiné à Muttur
  • Avatar
    M. Rishikesan
    Assassiné à Muttur
  • Avatar
    S.P. Anantharajah
    Assassiné à Muttur
  • Avatar
    G. Sritharan
    Assassiné à Muttur
  • Avatar
    S. Koneswaran
    Assassiné à Muttur
  • Avatar
    S. Ganesh
    Assassiné à Muttur
  • Avatar
    Y. Kodeeswaran
    Assassiné à Muttur
  • Avatar
    A.L.M. Jawffar
    Assassiné à Muttur
Screenshot

10 années depuis Muttur

A la suite de ce crime, nous avons décidé de mettre fin à nos opérations au Sri Lanka, en 2008. Après 18 mois de suivi des différentes enquêtes nationales infructueuses, la décision douloureuse de quitter le pays a été prise, privant de fait de nombreuses personnes en attente d’une aide nécessaire. Face aux pressions et aux nombreuses représailles, la plupart des familles des victimes ont également dû quitter leur domicile et s’exiler dans le monde entier.


Screenshot

10 années, peu d'avancées

Dix années après, peu de choses se sont passées au Sri Lanka pour rendre justice aux familles des victimes. Nous tentons depuis 10 ans, sans relâche, de faire en sorte que ce crime ne reste pas impuni et avons demandé à plusieurs reprises l’ouverture d’une enquête. En 10 ans, nous avons publié plusieurs rapports et les avons mis à disposition des autorités. Ces documents qui révèlent des éléments sérieux pour l’identification des commanditaires, des exécutants de cet assassinat ciblé, et qui impliquent des membres des forces de l’ordre, ont été ignorés par les autorités.

En mars 2014, nous avons réclamé une enquête internationale sur ce crime lors d’une session du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.
Après une enquête internationale sur des crimes de guerre commis durant la guerre civile entre 2006 et 2009, le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies a rejoint les conclusions d’Action contre la Faim. Les exactions ont été commises par les forces armées sri lankaises. Désormais, nous attendons la constitution d’un Tribunal spécial pour que justice soit rendue à nos confrères, salariés, amis ainsi qu’à leurs familles, elles aussi en attente de réponses.

Screenshot


10 années de vies

Dix ans, c’est long. Si nos actions pour obtenir justice ont été nombreuses, nos actions sur le terrain pour soutenir les populations affectées au Sri Lanka auraient pu être importantes pendant ces 10 ans. En 10 ans, voici ce que nos collaborateurs, ont réalisé dans divers pays où notre ONG intervient :
Lire les témoignages

Screenshot

10 ans après le drame de Muttur :
ne jamais oublier, ne jamais renoncer.

© Copyright Action contre la Faim 2016